La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Maladie hémolytique du nouveau-né
Maladie hémolytique du nouveau-né Suggérer par mail
Anémie hémolytique du foetus ou du nouveau-né, due à la transmission transplacentaire d'Ac maternels, habituellement causée par une incompatibilité des groupes sanguins foetal et maternel.

01Etiologie et physiopathologie

 

L'incompatibilité Rh peut se développer quand la mère est Rh , le père Rh + et le foetus Rh +. Les GR du foetus traversent le placenta et pénètrent dans la circulation de la femme pendant la grossesse (le transfert le plus important survient pendant l'accouchement), stimulant la production d'Ac maternels contre le facteur rhésus (iso-immunisation). Lors d'une grossesse ultérieure, les Ac atteignent le foetus à travers le placenta et provoquent une lyse des GR du foetus. L'anémie qui en résulte peut être très intense et entraîner la mort du foetus in utero. En réaction à l'anémie, la moelle osseuse foetale libère des GR immatures, ou des érythroblastes dans la circulation périphérique foetale, provoquant la maladie hémolytique du nouveau-né. Après la naissance, les nouveau-nés atteints peuvent développer un ictère nucléaire.
Les incompatibilités foetomaternelles dans le système ABO, qui sont à l'origine d'une anémie hémolytique néonatale, sont moins sévères et moins fréquentes que l'incompatibilité du facteur Rh.

02Prévention et traitement

La production d'Ac ne commençant habituellement pas avant l'accouchement chez une femme antérieurement non sensibilisée, l'anémie hémolytique néonatale chez les futurs enfants peut être prévenue par l'injection d'Ig Rh0(D) à titre élevé au cours des 72 h qui suivent un accouchement. La préparation doit être administrée après chaque grossesse, que celle-ci ait donné lieu à un accouchement, une grossesse ectopique ou un avortement. Les Ac anti-Rh détruisent les GR du foetus du sang maternel avant qu'ils ne sensibilisent le système immunitaire maternel. Dans les cas d'hémorragie foetomaternelle massive, une injection supplémentaire de la préparation peut être nécessaire. Le taux d'échec de cette technique est compris entre 1 et 2 %, les échecs sont dus apparemment à une sensibilisation de la mère pendant la grossesse plutôt que pendant l'accouchement. Aussi, toutes les mères Rh - qui ne présentent aucune sensibilisation (par mesure du taux d'Ac) doivent recevoir une injection d'une dose standard de 300 mg d'Ac anti Rh0(D) vers leur 28e semaine de grossesse. Les Ac exogènes du flux sanguin maternel sont progressivement détruits pendant les 3 à 6 mois suivants, et la mère reste insensibilisée. Les Ig anti-Rh0(D) doivent également être administrées après chaque épisode hémorragique et après une amniocentèse ou un prélèvement de villosités choriales.
Au cours de la première visite prénatale, le groupe sanguin et le type Rh de toutes les patientes doivent être établis. Si la patiente est Rh , le groupe sanguin du père et son génotype doivent être recherchés. S'il est Rh + et que le taux d'Ac Rh de la mère est négatif, le titrage des Ac anti-Rh de la femme doit être mesuré entre la 18e et la 20e semaine de grossesse et répété entre la 26e et la 27e semaine. Bien que l'intérêt du titrage des Ac soit limité chez les patientes déjà sensibilisées, il est très utile chez les patientes à risque qui n'ont pas encore été sensibilisées.
Si le titre est > 1/32, une amniocentèse et des mesures spectrophotométriques des taux de bilirubine dans le liquide amniotique doivent être pratiquées toutes les 2 semaines à partir de la 28e semaine. Les patientes déjà sensibilisées au facteur Rh sont des candidates à l'amniocentèse entre la 26e et la 30e semaine, selon la gravité estimée de la maladie. La spectrophotométrie haute performance est utile dans l'évaluation anténatale de l'anémie hémolytique néonatale.
Si les taux de bilirubine dans le liquide amniotique restent normaux, la grossesse peut se poursuivre jusqu'à terme et l'accouchement peut être spontané. Si les taux de bilirubine sont élevés, traduisant une menace de mort intra-utérine imminente, le foetus peut recevoir des transfusions intra-utérines à des intervalles de 10 j à 2 semaines jusqu'à la 32e et la 34e semaine de grossesse, terme auquel l'accouchement doit être provoqué. La transfusion intra-utérine est réalisée par l'insertion d'une aiguille à travers les parois abdominale et utérine maternelles et la paroi abdominale foetale dans la cavité abdominale foetale. Les GR du sang transfusé dans la cavité abdominale foetale sont absorbés intacts dans la circulation foetale. Le prélèvement percutané de sang ombilical ou une transfusion peuvent aussi être utiles. Ces méthodes doivent être pratiquées dans une institution équipée pour le traitement des grossesses à haut risque.
L'accouchement doit être aussi peu traumatique que possible. Le placenta ne doit pas être extrait à la main, pour éviter l'infiltration de cellules foetales dans la circulation maternelle. Un nourrisson né avec une anémie hémolytique doit être immédiatement adressé à un pédiatre prêt à pratiquer immédiatement au moins une exsanguinotransfusion si elle est nécessaire.mosloadposition ad1h²mosloadposition ad1h²
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.