La médecine

Accueil arrow Cours de gastro-enterologie arrow Syndrome de malabsorption
Syndrome de malabsorption Suggérer par mail

01Décrire les circonstances cliniques devant faire rechercher une malabsorption

On doit évoquer une malabsorption si on constate les signes cliniques suivants, même en l’absence de diarrhée chronique, et d’autant plus que plusieurs d’entre eux sont associés :
– une diarrhée chronique ;
– une altération de l’état général avec amaigrissement ;
- un retard de croissance staturo-pondéral ;
– des œdèmes déclives ;
– des douleurs osseuses révélatrices d’une ostéomalacie ;
– des crises de tétanie ;
– un syndrome hémorragique sans insuffisance hépatocellulaire ni maladie hématologique connue ;
– des altérations de la peau et des phanères (koïlonychie).  

02Citer les signes biologiques évocateurs ou révélateurs de malabsorption

Ce sont :
– une hypoalbuminémie ;
– une hypocalciurie, une hypocalcémie, une hypophosphorémie ou une hypomagnésémie ;
– une augmentation des phosphatases alcalines (d’origine osseuse) ;
– une anémie microcytaire par carence en fer, ou, plus rarement, macrocytaire par carence en folates ou en vitamine B12;
– une sidéropénie avec élévation de la capacité totale de saturation de la transferrine;
– une ferritinémie basse (ou un taux sérique élevé de récepteur soluble de la transferrine) 
– la diminution de synthèse des facteurs de coagulation vitamine K-dépendants, aboutissant à une  baisse spontanée du taux de prothrombine.
 

03Indiquer l’examen qui permet d’établir le diagnostic de malabsorption

C’est le dosage des lipides dans les selles. On trouve plus de 14 g par 24 heures.

04Indiquer les deux mécanismes physiopathologiques de malabsorption

Le premier est une digestion insuffisante des lipides dans la lumière du grêle. La cause peut être une insuffisance de sécrétion pancréatique exocrine, une inactivation des enzymes pancréatiques ou un déficit des sels biliaires dans la lumière intestinale (déficit quantitatif (cholestase chronique, réduction du pool)  ou déficit qualitatif par déconjugaison des sels biliaires par des bactéries (pullulation) ).
Le second est une anomalie de l’intestin grêle, presque toujours de la muqueuse, qui empêche l’absorption des produits de la digestion luminale, laquelle s’est faite normalement.

05Enumérer les principales causes de malabsorption

Ce sont les malades de la paroi intestinales (surtout la maladie coeliaque, l'insuffisances pancréatique surtout par pancréatite chronique, la cholestase chronique comme dans la cirrhose biliaire primitive, l’exceptionnel syndrome de Zollinger-Ellison, la pullulation microbienne dans la lumière intestinale, les résections étendues du grêle (syndrome de l'intestin grêle court), et enfin les causes médicamenteuses (biguanides, clofazimine).

 


 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.