La médecine

Accueil arrow Cours de gastro-enterologie arrow Effets secondaires indésirables de la gastrectomie
Effets secondaires indésirables de la gastrectomie Suggérer par mail

01Indiquer les manifestations cliniques faisant redouter l’apparition d’un ulcère anastomotique après gastrectomie partielle ou gastrojéjunostomie

Un ulcère anastomotique peut se révéler par un syndrome douloureux épigastrique ou une complication (hémorragie, perforation, fistule). Il survient souvent dans l’année qui suit l’intervention. Il est diagnostiqué par endoscopie. Sa survenue doit faire évoquer la possibilité d’un gastrinome méconnu. En l’absence de complication, le traitement antisécrétoire par IPP assure la cicatrisation. L’éradication de H. pylori dans cette indication est souhaitable même si son efficacité sur la prévention des récidives n’a pas fait l’objet d’études .
Les ulcères anastomotiques peuvent nécessiter une nouvelle intervention.

02Indiquer les conséquences hématologiques susceptibles de survenir après une gastrectomie

L’anémie macrocytaire et mégaloblastique par déficit en facteur intrinsèque survient 3 à 7 ans après une gastrectomie totale. Elle est très rare après gastrectomie partielle. Elle est prévenue et traitée par l’administration de vitamine B12 par voie intramusculaire (1 mg tous les 6 mois) pendant toute la vie du patient qui a subi une gastrectomie totale. Une anémie par carence martiale est fréquente après gastrectomie partielle.

03Indiquer les mesures nécessaires à la prévention ou au traitement des complications fonctionnelles des interventions chirurgicales gastriques

Beaucoup de complications fonctionnelles des gastrectomies et vagotomies peuvent être prévenues ou traitées par :
– une denture en bon état ;
– des apports énergétiques et protéiques suffisants ;
– des repas fractionnés, au nombre de cinq au moins ;
– la suppression puis la réintroduction progressive des aliments sucrés et contenant du lactose ;
– l’arrêt des boissons alcoolisées.

04Décrire les manifestations cliniques du dumping syndrome

Le dumping syndrome est un malaise général avec gêne épigastrique, immédiatement post-prandial, calmé par le décubitus. Il résulte de l’inondation brutale du grêle, du fait notamment de la suppression chirurgicale du pylore, par les aliments hyperosmolaires. Le traitement diététique et médical n’est pas toujours efficace.

05Décrire les manifestations cliniques évoquant un syndrome de petit estomac

Le syndrome dit “ du petit estomac ” est une sensation de plénitude, de tension épigastrique à la fin du repas. Il cède en réduisant le volume des repas qui doivent alors être plus nombreux. 

06Indiquer les circonstances de survenue des troubles tardifs de la glycorégulation chez les opérés de l’estomac

Les crises d’hypoglycémie fonctionnelle post-prandiale tardive (2e ou 3e heure) sont toujours dues à un excès d’apports en glucides d’absorption rapide. Elles cèdent très rapidement avec une adaptation de la diététique.

07Indiquer l’intervention chirurgicale gastrique le plus souvent en cause dans l’apparition d’une diarrhée et les mécanismes physiopathologiques habituels

La cause la plus fréquente des diarrhées après chirurgie gastrique est la vagotomie tronculaire. La diarrhée, due essentiellement à des troubles moteurs, cède en général dans l’année qui suit l’intervention. La pullulation microbienne, le déficit intestinal en lactase et l’asynergie pancréatobiliaire sont d’autres causes de diarrhée chez le gastrectomisé.
 
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.