La médecine

Gynécomastie Suggérer par mail
L'augmentation de volume du tissu mammaire de l'homme est normal et habituellement transitoire pendant la puberté. Des modifications similaires peuvent survenir pendant le vieillissement. La gynécomastie chez les 2 sexes peut être due à diverses maladies (en particulier du foie), à la suite de traitement médicamenteux
(p. ex. par oestrogènes, réserpine, digitale, isoniazide, spironolactone, inhibiteurs calciques, kétoconazole, théophylline, cimétidine, métronidazole, méthadone, et les médicaments anti-néoplasiques), à l'utilisation de la marijuana, et moins fréquemment, à des affections endocriniennes. L'échographie des testicules est utile pour identifier les tumeurs testiculaires sécrétant des oestrogènes, et la TDM et l'IRM de l'abdomen sont utiles pour localiser les tumeurs surrénaliennes sécrétantes d'oestrogènes.
La gynécomastie peut être unilatérale ou bilatérale. La majeure partie de l'augmentation de volume est habituellement due à la prolifération du stroma plutôt que des canaux de la glande mammaire. Le patient peut éprouver une certaine sensibilité qui est généralement associée à des causes bénignes. Dans la plupart des cas, aucun traitement spécifique n'est nécessaire, puisque la gynécomastie régressera spontanément ou disparaîtra après le traitement de la cause sous-jacente. Les thérapies hormonales n'ont pas été reconnues comme efficaces. L'ablation chirurgicale du tissu mammaire en excès (p. ex. la liposuccion seule ou associée à la chirurgie plastique) est parfois le seul traitement efficace.
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.