La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Insuffisance ovarienne prematurée (Ménopause précoce)
Insuffisance ovarienne prematurée (Ménopause précoce) Suggérer par mail
Trouble dans lequel des femmes de moins de 40 ans présentent des symptomatologies de déficit en oestrogènes et ont des taux élevés de gonadotrophines circulantes (spécialement de FSH) ainsi que des taux bas d'oestradiol.
Différents troubles peuvent être à l'origine d'une insuffisance ovarienne prématurée.

01Diagnostic

Les niveaux des gonadotrophines sont élevés chez toutes les patientes. Le caryotype doit être pratiqué chez les patientes de moins de 30 ans qui ont eu un diagnostic d'insuffisance ovarienne sur la base de taux élevés de gonadotrophines. La présence d'un chromosome Y nécessite une laparotomie ou une laparoscopie et l'ablation de tout le tissu gonadique pour prévenir la formation d'une tumeur maligne, qui apparaît dans 25 % des cas chez ces femmes. L'évaluation génétique n'est pas nécessaire chez les femmes de plus de 35 ans ayant des taux élevés de gonadotrophines, car aucun cas de cancer gonadique n'a jamais été rapporté dans ce cas. On suppose que ces femmes ont une ménopause précoce.

Un bilan sanguin à la recherche d'une pathologie auto-immune comprend VS, protéinémie, FR et Ac antinucléaires. D'autres examens comprennent des dosages de la calcémie et de la phosphorémie pour éliminer une hypoparathyroïdie, des explorations fonctionnelles thyroïdiennes et une recherche d'Ac pour éliminer une thyroïdite, et au moins un dosage de cortisol pour éliminer un hypocorticisme, tout comme la NFS, la protéinémie, le rapport albumine/globuline. Les taux sériques des gonadotrophines et de l'oestradiol sont mesurés 1 fois/semaine pendant 2 à 4 semaines ; si les taux de LH deviennent supérieurs à ceux de FSH ou si les taux d'oestradiol dépassent 50 pg/ml, des follicules ovariens doivent être présents.

02Traitement

Il faut prescrire un tt oestrogénique substitutif aux femmes qui ont une insuffisance ovarienne prématurée et ne souhaitent pas de grossesse (comme chez les femmes présentant une anovulation chronique qui ne désirent pas de grossesse, v. plus haut). Ces femmes doivent être averties que l'absence de saignement après administration du progestatif peut indiquer une grossesse (dans environ 5 à 10 % des cas). Chez celles qui désirent une grossesse, l'utilisation d'un don d'ovocytes est une option, avec des cycles stimulés par oestrogènes et progestérone exogènes, pour que les embryons fertilisés in vitro puissent être transférés dans un endomètre stimulé de manière appropriée.
 Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.