La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Grossesse compliquée par une infection urinaire
Grossesse compliquée par une infection urinaire Suggérer par mail
Les infections urinaires sont fréquentes pendant la grossesse, probablement du fait des facteurs hormonaux et de l'hypopéristaltisme urétéral, autant que de la pression exercée par l'utérus gravide contre les uretères. Des bactériuries asymptomatiques sont observées dans près de 15 % des grossesses, et évoluent parfois vers une cystite ou une pyélonéphrite symptomatique.
Les infections urinaires franches ne sont pas toujours précédées de bactériurie asymptomatique. Le diagnostic et le traitement des infections urinaires chez la femme enceinte sont les mêmes que chez les patientes non enceintes à l'exception près que certains médicaments doivent être évités en raison de leur toxicité chez le foetus.
L'infection urinaire, la bactériurie et la pyélonéphrite asymptomatiques sont associées à une incidence accrue de travail prématuré et de rupture prématurée des membranes. Chez les patientes qui ont des antécédents d'accouchement prématuré ou de rupture prématurée des membranes, une culture d'urine doit être pratiquée chaque mois et le traitement doit être établi selon l'antibiogramme. Des urocultures doivent encore être faites pour s'assurer de la guérison ; le meilleur traitement des rechutes est le traitement préventif à long terme. Toute patiente ayant eu une pyélonéphrite pendant la grossesse doit recevoir un traitement préventif jusqu'à l'accouchement, en général un traitement par triméthoprime-sulfaméthoxazole.
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.