La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Grossesse compliquée par une Néphropathies
Grossesse compliquée par une Néphropathies Suggérer par mail
En règle générale, une patiente qui présente une insuffisance rénale significative (créatinine > 3 mg/dl [> 270 mmol/l] ou urémie > 30 mg/dl) [> 10,5 mmol urée/l] avant la grossesse, ne peut pas la mener à terme. Cependant, quelques femmes présentant une insuffisance rénale à un stade encore plus avancé, ont pu accoucher d'enfants viables ainsi que des femmes en dialyse chronique ou qui ont subi une transplantation rénale.
La grossesse ne semble exercer aucune influence significative sur la survenue de néphropathies non infectieuses tant que l'hypertension arteriélle est absente ou contrôlée.
Le traitement nécessite l'opinion d'un néphrologue. Les dosages de l'urée et de la créatinine plasmatique ainsi que la mesure de la clairance de la créatinine doivent être effectués au moins 1 fois/mois ; la PA et le poids doivent être contrôlés toutes les 2 semaines. Des diurétiques ne doivent être prescrits que pour contrôler la tension artérielle ou un oedème excessif ; dans certains cas d'autres médicaments peuvent être nécessaires au contrôle de la tension artérielle. L'incidence de la pré-éclampsie est élevée. Une hospitalisation doit être envisagée dès la 28e semaine de grossesse, car un accouchement avant terme peut être indispensable pour sauver l'enfant. Des tests à l'ocytocine (OCT) ou des enregistrements du rythme cardiaque foetal (RCF), plus un profil biophysique doivent être pratiqués ; si les résultats sont normaux, ils autorisent la poursuite de la grossesse. Le rapport lécithine/sphingomyéline et le phosphatidylglycérol devront être mesurés. L'accou-chement doit être provoqué si le rapport est > 2/1, le phosphatidylglycérol est à 3 %, en particulier si on enregistre une chute de la clairance de la créatinine ou si les résultats des tests OCT et RCF sont anormaux. L'accouchement par voie vaginale peut être choisi si le col est mûr et si l'expulsion vaginale paraît facile, mais la césarienne est habituellement nécessaire.
Référence msd-france.com

 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.