La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Kystes, nodules multiples
Kystes, nodules multiples Suggérer par mail
Les douleurs mammaires, les kystes du sein, et les nodularités diffuses sont des affections fréquentes et sont souvent observées ensemble ; aucune de ces affections n'est anormale. L'association est fréquemment décrite sous le terme générique de maladie fibrokystique, une affection importante principalement du fait de sa relation possible avec le risque ultérieur de développer un cancer du sein.
Il n'y a aucune preuve que le traitement des douleurs mammaires, des kystes du sein, et des nodularités diffuses, réduise le risque du développement d'un cancer du sein. La douleur du sein est le symptôme bénin le plus fréquent. Chez les femmes non ménopausées, une telle douleur peut survenir pendant le cycle menstruel comme une accentuation des troubles prémenstruels. Dans certains cas, la douleur est associée à des kystes aisément palpables et peut être soulagée par aspiration du kyste au moyen d'une aiguille fine. Le liquide aspiré ne nécessite pas un examen cytologique chez les femmes < 30 ans, mais on doit noter sa couleur et son volume, et si le kyste a disparu ou s'il est réapparu après l'aspiration. Le cancer de la paroi d'un kyste, bien qu'extrêmement rare, peut être suspecté si le liquide est sanglant ou s'il s'accumule de nouveau rapidement (dans les 12 semaines) après une aspiration. Dans ce cas, le kyste doit être excisé totalement.
Les autres causes de douleurs mammaires sont considérées comme étant principalement hormonales. Une ingestion réduite de substances contenant de la méthylxanthine (p. ex. le café) est inefficace. Chez la plupart des patientes, la douleur mammaire disparaît spontanément après des mois ou des années. Le danazol, (un androgène atténué avec des effets androgéniques secondaires faibles), administré à la dose de 100 à 400 mg/j per os pendant 3 à 6 mois, et le tamoxifène (un anti-oestrogène presque sans effets secondaires), administré à la dose de 10 mg 2 fois/j per os pendant 3 à 6 mois, peuvent soulager les douleurs mammaires. En raison des effets secondaires à long terme de ces médicaments, ils doivent être administrés pour une durée limitée chez les patientes présentant des symptômes exceptionnellement sévères ; le tamoxifène peut être administré sans problème, spécialement aux femmes en post-ménopause, pour une durée allant jusqu'à 5 ans. Tout saignement inexpliqué doit être pris en charge pour exclure la présence d'un cancer de l'endomètre.
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.