La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Menace d'accouchement prématuré
Menace d'accouchement prématuré Suggérer par mail
Début du travail avec effacement et dilatation du col avant la 37e semaine de gestation. Une cause infectieuse (p. ex. la chorioamniotite) ainsi que les autres causes connues de travail prématuré (p. ex. distension excessive de l'utérus) doivent être recherchées chez les patientes qui accouchent prématurément.
Un travail avant terme associé à des saignements d'origine vaginale ou à une rupture des membranes est difficile à arrêter. L'alitement peut parfois aider, mais si la dilatation et l'effacement du col ont commencé, le travail progresse habituellement jusqu'à la délivrance. La menace d'accouchement prématuré non associée à des hémorragies ou une fuite de liquide amniotique peut être interrompue dans 50 % des cas par le repos au lit et une hydratation. L'alcool éthylique et les barbituriques ne doivent pas être utilisés du fait de leurs effets secondaires maternels et foetaux. Le sulfate de magnésium en perfusion. est le médicament de choix. La tolérance est bonne. La ritodrine, sympathomimétique b-adrénergique, offre un taux de réussite compris entre 70 et 80 % ; cependant, à cause de ses effets secondaires (y compris une tachycardie et une hypotension maternelles de même qu'une tachycardie foetale), elle est relativement contre-indiquée. La terbutaline (0,25 mg s.c. sur 30-60 min jusqu'à arrêt des contractions ; max, 1 mg/4 h) est aussi efficace, mais présente moins d'effets secondaires ; l'apparition d'une tachycardie doit être surveillée chez la mère. Le traitement d'entretien par la terbutaline administrée par voie orale n'est pas efficace. Si la menace d'accouchement prématuré a pu être jugulée, un traitement par la bétaméthasone phosphate sodique et l'acétate de bétaméthasone en suspension 12 mg IM toutes les 24 h, 2 doses/semaine (ou la dexaméthasone 5 mg IM toutes les 12 h, 4 fois/semaine) administré à la mère chaque semaine jusqu'à la 34e semaine, si la menace d'accouchement persiste, semble accélérer la maturation des poumons foetaux et réduire le risque de détresse respiratoire néonatale.
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.