La médecine

Accueil arrow Actualités arrow Actualités médicales arrow Soignez efficacement la couperose
Soignez efficacement la couperose Suggérer par mail
La couperose n’est pas un petit ennui mineur que l’on se contente de masquer par des fards. Elle révèle une fragilité veineuse et doit donc être soignée localement, mais aussi en traitement de fond. La peau est nourrie par un réseau de capillaires, fines terminaisons des vaisseaux sanguins.
Ils existent partout, mais sur le visage ils sont directement en contact avec l’air et la température extérieure. En hiver, la température très basse, fait se contracter les minuscules vaisseaux sanguins qui nourrissent les cellules du derme et de l’épiderme.
Cette peau mal nourrie a donc tendance à gercer, à se dévitaliser et les rides en profitent pour se marquer davantage. En hiver toujours, les changements de température sont fréquents. Du froid de la rue, vous passez à la chaleur du bureau ou de la maison, souvent plusieurs fois par jour. A la chaleur, vos capillaires se dilatent et amènent le sang au visage, c’est un phénomène que tout le monde connaît bien. Mais à la longue, si telle est votre tendance, ces petits vaisseaux surmenés vont rester dilatés, et c’est la couperose.

Une affection, trois symptômes :

La couperose atteint souvent les peaux fines, claires, mais pas toujours. Elle se traduit par un fin réseau rouge violacé situé surtout sur les joues et les ailes du nez. Il y a plusieurs stades de couperose.
  • L’érythrose est une vasodilatation constante des capillaires de la peau qui peuvent parfois saigner dans la peau elle-même. C’est une rougeur étendue mais les capillaires ne sont pas visibles.
  • Dans la couperose, les capillaires deviennent visibles, difficiles à masquer par le maquillage.
  • Dans la plupart des cas, les deux phénomènes se conjuguent, c’est l’érythro-couperose, deuxième stade de l’évolution de cette pathologie. Se produisent des rougeurs soudaines (flushs), particulièrement aux changements de température (passage de l’extérieur à l’intérieur, par exemple), mais aussi à la fin d’un repas un peu lourd ou sous le coup des émotions.
Si ces manifestations s’affirment au moment de la ménopause, il ne faut cependant pas les confondre avec les bouffées de chaleur, manifestations d’un dérèglement, pour cause hormonale, de la régulation thermique du corps.
  • Le dernier stade est l’acné rosacée (on dit souvent la rosacée tout court), associant rougeur, couperose, inflammation des glandes sébacées, avec formation de papules ou de pustules. Il peut même y avoir hypertrophie des tissus et des glandes sébacées, surtout chez les hommes. Cela dit, ces problèmes touchent les femmes à près de 90 % !
  • Les soins généraux Si vous avez tendance à la couperose vous devez redoubler de prudence et de soins.
Protégez abondamment votre peau avant de sortir, évitez si possible les passages répétés du chaud au froid et inversement.
Ne travaillez pas trop près d’une source de chaleur et faites un masque apaisant au moins une fois par semaine. Soignez votre peau avec des produits spécialisés. Enfin, en ville, le froid amène souvent un regain de pollution atmosphérique qui agresse votre peau et l’ensemblede l’organisme. Soignez votre couperose dès le tout début, car elle aura forcément tendance à s’aggraver.
  • Le soins locaux Dans le domaine de la circulation veineuse, que ce soit des membres ou dans le cas de la couperose, les plantes ont largement fait leurs preuves. Elles agissent sur le problème, mais aussi sur la cause en améliorant la tonicité et la santé des parois veineuses.
Les végétaux capables de traiter l’état de capillaires sont nombreux et très efficaces. Le gingho biloba (en pharmacie) active la circulation et stimule le métabolisme. L’hamamelis, renforce les parois des vaisseaux sanguins. Le marrond’Inde, le fragon améliorent la circulation veineuse et renforcent les veines. il est utile de les associer à des plantes astringentes, qui provoquent un resserrement des capillaires et ainsi améliorant efficacement la couperose.
Comme tonique, préférez l’eau florale d’hamanélis (voir en pharmacie), que vous pouvez alterner matin et soir avec de l’eau florale de camomille, mais évitez la rose. De préférence, utilisez un brumisateur. Des crèmes adaptées à votre problème de couperose contiendront des éléments comme hamamélis, marron d’Inde, ylang-ylang, bleuet, camomille, etc. des calmants ou régulateurs du système veineux.
  • Quelques précautions Pour soigner votre peau sans aggraver votre couperose, mais au contraire en la traitant, ayez toujours en mémoire qu’il ne faut jamais frotter ni masser vigoureusement votre peau, quel que soit le soin que vous appliquez.
Les masques : choisissez un naturel adapté, ne l’enlever jamais à l’eau chaude, mais simplement tiède, et sans frotter bien sur. Ensuite pulvérisez votre eau florale.
  • Démaquillage et tonique : Laissez de côté ces leurres que sont les laits démaquillants et les lotions. Pour le démaquillage, un pain dermatologique, ou un savon naturel liquide (en pharmacie et parapharmacie) seront parfaits : économiques et respectueux de la peau, en particulier de son PH, faciles d’emploi. Et ils ne laissent rien sur la peau, elle est nette pour recevoir les soins.
Quant au tonique, comme déjà dit, vous le remplacerez par une eau florale adaptée, ou une eau dermatologique.

Source : lesoirdalgerie.com
 
< Précédent

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.