La médecine

Accueil arrow Actualités arrow Actualités médicales arrow Un traitement innovant contre les douleurs neuropathiques
Un traitement innovant contre les douleurs neuropathiques Suggérer par mail
Les douleurs neuropathiques périphériques se manifestent, selon les cas, par « des fourmillements, des picotements intenses, des décharges électriques, un fond douloureux type brûlure, une sensation de compression avec un engourdissement de la zone concernée.
Ces symptômes ont des retentissements importants sur la qualité de vie : fatigue, anxiété, troubles du sommeil et dépression » explique le Pr Alain Serrie, chef du service de médecine de la douleur à l'hôpital Lariboisière, dans une interview à paris Match. Les traitements actuels consistent en la prise d'antidépresseurs ou d'antiépileptiques, à doses modérées. L'autre approche, non pharmacologique, est une méthode de neurostimulation externe grâce à un petit appareil porté quatre à six heures par jour. Cette prise en charge conventionnelle permet de diminuer de moitié l'intensité de la douleur chez 30 à 40 % des patients. Mais les médicaments ont parfois des effets secondaires et le port quotidien d'un appareil stimulateur peut se révéler très contraignant. Le Pr Serrie signale une alternative, proposée depuis peu par les centres antidouleur : il s'agit de l'application d'un patch imbibé de capsaïcine, extrait du piment rouge. « Cette substance libère les fibres nerveuses conductrices enflammées par les sécrétions excessives d'histamine et de sérotonine. En conséquence, la souffrance peut diminuer fortement » explique le Pr Serrie. Le traitement nécessite une hospitalisation d'une journée et peut être répété tous les quatre-vingt-dix jours. Cinq études ont évalué l'efficacité de cette nouvelle approche et ont mis en évidence une diminution de la douleur pouvant aller jusqu'à 40 % durant plusieurs mois, y compris sur les douleurs rebelles, et ce sans effets secondaires.
Source parismatch.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.