La médecine

Accueil arrow Cours de gynécologie obstétrique arrow Vomissements de la grossesse
Vomissements de la grossesse Suggérer par mail
Nausées et vomissements incoercibles à l'origine d'une déshydratation et d'une acidose survenant au cours de la grossesse. Les vomissements de la grossesse se distinguent de l'habituel état nauséeux du matin avec nausées et vomissements.
De nombreuses femmes enceintes présentant des états nauséeux du matin ont l'impression de vomir tout ce quelles mangent, mais si elles continuent à prendre du poids et ne sont pas déshydratées, cet état ne correspond pas à l'hyperemesis gravidarum. La perte de poids, la déshydratation et la cétose confirment l'importance des vomissements. Les facteurs psychologiques sont prédominants au cours de l'hyperemesis gravidarum mais ils n'atténuent pas le danger.
Des vomissements persistants de la grossesse peuvent être associés à une lésion hépatique sérieuse. Dans ces cas, l'autopsie permet de mettre en évidence une nécrose intense de la partie centrale des lobules ou une dégénérescence graisseuse étendue identique à celle observée au cours des jeûnes.
Les patientes doivent être examinées à la recherche d'une atteinte hépatique, d'une infection rénale, d'une pancréatite, d'une occlusion intestinale, d'une lésion digestive et de lésions intracrâniennes, car toutes ces affections peuvent provoquer des vomissements.
  • Traitement

L'acidose et la déshydratation sont corrigées par une perfusion IV d'eau, de glucose et d'électrolytes. La patiente doit rester alitée à l'hôpital et ne rien absorber par la bouche pendant 24 h. Des anti-émétiques et des sédatifs peuvent être utilisés en cas de nécessité. Parfois, une vitaminothérapie IV peut aussi être nécessaire. Une fois la déshydratation corrigée et les vomissements jugulés, une réalimentation orale en petites quantités et à intervalles fréquents peut être réintroduite progressivement et augmentée en fonction de la tolérance. Habituellement, les vomissements cessent au bout de quelques jours, mais parfois la diète, la perfusion et les petits repas doivent être répétés 1 ou 2 fois.
Des examens ophtalmoscopiques renouvelés sont impératifs, et si une hémorragie rétinienne apparaît, la grossesse doit être interrompue. Même en l'absence de rétinite, l'interruption de grossesse doit être envisagée dans les rares cas de résistance au traitement (marqués par la persistance d'une perte de poids, un ictère et une fréquence cardiaque croissante).
Référence msd-france.com
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

. La-médecine.infoon
  • Gastrite érosive aiguë
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Les causes comprennent les médicaments (spécialement les AINS, anti-inflammatoires-non stéroïdiens), l'alcool et les stress aigus survenant chez les patients en état critique. Les causes moins fréquentes comprennent la radiothérapie, les infections virales (p. ex. cytomégalovirus), les lésions vasculaires et les lésions traumatiques directes (p. ex. sondes naso-gastriques).
  • Ulcère gastroduodénal
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Segment excorié de la muqueuse digestive, typiquement dans l'estomac (ulcère gastrique) ou dans les premiers centimètres du duodénum (ulcère duodénal), qui pénètre à travers la muqueuse musculaire. L'ulcère peut avoir un diamètre variable de quelques millimètres à quelques centimètres.
  • Echocardiographie
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    L'échocardiographie est une technique ultrasonique destinée au diagnostic des maladies cardiovasculaires. Elle est subdivisée en différents types : le mode M, bidimensionnel (2D), le Doppler spectral, le Doppler couleur, de contraste et l'échographie d'effort.
  • Diarrhée -bis-
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Augmentation de fréquence de la défécation, du contenu en liquides ou du volume des selles.
    Dans les sociétés occidentales, le poids des selles d'un adulte sain est de 100-300 g/j, en tenant compte de la quantité de matière non absorbable contenue dans le régime (principalement les hydrates de carbone).
  • Hémorragie digestive
    Aperçu rapide | Lire la suite...
    Extériorisation du sang par des vomissements (hématémèse), de sang rouge par l'anus (rectorragie), l'évacuation de selles noirâtres (méléna), ou le saignement chronique occulte du tube digestif. Une hémorragie digestive peut prendre naissance à un niveau quelconque du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus et être visible ou occulte.